Kervens

Né le 28 février 2003

Le 12 Janvier 2010

Ce fût une journée comme les autres… Tout le monde se rendait à leur activité comme d’habitude… Rien au monde laissait entendre ou soupçonner la désastreuse surprise que réserverait ce jour… Tout semblait ordinaire!

Brusquement, dans l’après-midi,  une sorte de géante bousculade s’est produite. C’était comme si la terre ne pouvait plus supporter le fardeau qu’il portait et essayait de s’en débarrasser pareillement à un âne non dompté… Des bâtiments s’écroulent, des voitures sont expulsées, des hommes et des hommes sont partis… En un moment des fortunes s’évanouissent en poussière,  des âmes sont violemment rendues… Quel malheur !

J’avais 7 ans. J’étais là dans une pièce regardant la télé… J’ai vu secouer les choses autour de moi. J’entendais des personnes criaient dehors et m’appelaient à haute voix pour sortir…

Le soir, j’ai dormi sur un terrain où l’on jetait des déchets de toute sorte… On avait peur des maisons !  On a fait quelques temps ainsi pour enfin se dire que la vie doit continuer.

J’étais en ce temps là auprès de mon père (avec la belle-mère). Deux ans après, en 2012, mon père m’a abandonné, à Trianon, chez ma grand-mère… C’est ainsi que j’ai été conduit à rencontrer Richard du Collège Chrétien Anatoth.

Qui nous en veut? Qu’est-ce qu’on a fait?

Cet événement a laissé des familles complètement ruinées, des coeurs inconsolables, des orphelins, des veuves, des sans-abris, des pleurs et des blessures partout dans le pays… Un cruel désespoir s’étendait parmi le peuple (survivant).

Le 12 Janvier 2010, un jour inoubliable dans la vie du peuple Haïtien: Un grand tournant… On ne pouvait s’empêcher de demander que nous réserve le demain. (Kervens, 2 juillet 2021)

_____________________________________________________

JUILLET 2021

Là où je dors maintenant et, ce qui m’est propre. C’est-à-dire : lit, chaise, la petite table derrière…

C’est ma cousine qui l’a à vrai dire loué. 17 500 gourdes / an (230$ CAN). Pas de douche convenable, fenêtres non protégées (pas de vitres ou gril)…

Pour ce qui concerne les projets : dans le court terme, j’ai vraiment à coeur de louer une pièce à la ville de Mirebalais pour la continuité de mes études… Vu l’importance de l’informatique dans le monde aujourd’hui, je désire prendre bientôt un cours d’informatique tout en poursuivant mes études régulières.

J’avais moi-même entamé des démarches et j’ai obtenu une demi-bourse cette année (2020-2021)… Et j’aurai sûrement une bourse l’année prochaine avec 4 places de premier de classe, je vais payer les frais d’entrée et acheter des livres.

Je ne connais pas toutes les universités en Haïti. Mais je sais qu’elles n’ont pas encore permis le développement local. Or moi, ce qui m’appelle, c’est la résolution des vrais problèmes… les vrais problèmes de ce pays. Pour se faire, on a besoin d’une formation hautement qualifiée.

Premier de son école.

_____________________________________________________

23 août 2021

Comme mentionné dans notre présentation de Bourse scolaire DUO, voici un exemple de notre gestion DUO Québec/Haïti. Nous avons déposé 75000 gourdes (968$ CAN) pour les frais de Kervens pour son année scolaire 2021-2022. Il doit payer le logement annuellement avec son coloc (1100 $ / 2 = 550 $) au début septembre. Il nous fera parvenir une copie du bail dès la signature.

Puis, chaque semaine, il nous fais parvenir une photo du billet du guichet de la Banque Sogebank pour un suivi du solde de son compte. Ici, 41, 910.09 gourdes (541$ CAN)

Puis, il nous fait parvenir une photo du reçu de ses dépenses scolaires. Voici une photo de son reçu des ses premiers frais de scolarité du Foyer d’Enseignement de Mirebalais

Finalement, nous faisons un suivi global avec lui par un fichier excel.